Configurer Google Analytics sur WordPress

Par Aurélien Denis
Comment installer Google Analytics sur WordPress et disposer d'un widget dans votre tableau de bord : la réponse dans ce tutoriel pour déployer efficacement le plus populaire des outils d'analyse statistiques sur le Web.

Pourquoi utiliser Google Analytics sur votre WordPress ?

Près de 85% des sites Web disposent de Google Analytics selon l’étude menée par W3Techs. Créé en novembre 2005, Google Analytics est un service gratuit qui analyse le trafic de votre site Web ou même de votre application mobile. Plusieurs versions se sont succédées ces dernières années avec le passage à la version 4 fin 2020.

Il s’agit d’un outil incontournable pour apprendre à mieux connaître vos visiteurs : sessions utilisateurs, nombre de pages vues, durée moyenne d’une session, pages les plus consultées, sources de trafic, support utilisé, etc. les données recueillies sont innombrables et présentées sous forme de diagrammes au sein de la plateforme Google Analytics.

Comment déployer Google Analytics sur WordPress ?

L’opération va principalement consister à installer un script JavaScript sur l’ensemble des pages de votre site. Ainsi, chaque fois qu’un internaute ouvrira une page de votre site, le script procédera au recueil des données. Pour insérer ce script, plusieurs méthodes existent que je vais passer en revue ci-dessous.

Je tiens également à vous mettre en garde contre des méthodes plus ou moins fiables qui sont souvent recommandées à tort.

Anciennement dénommée Google Analytics Dashboard for WordPress, cette extension permettait de disposer d’un widget des principales métriques directement dans votre tableau de bord. Je l’ai utilisée pendant de nombreuses années avant mon passage à SEOPress. Malheureusement, cette extension a été rachetée par l’entreprise ExactMetrics qui a fortement limité le nombre de fonctionnalités et provoqué un tollé général parmi ses nombreux utilisateurs. Après avoir procédé à un nouveau test, je confirme les pertes de fonctionnalités et donc l’utilité réelle de cette extension. À proscrire comme en témoigne les nombreux avis notés une étoile ces dernières semaines…

Je déconseille également d’ajouter du code directement depuis l’interface de WordPress, c’est le meilleur moyen de casser son site !

Quels prérequis pour bénéficier de cet outil ?

Un compte Google et un site Web sous WordPress sont les seuls prérequis techniques pour disposer de Google Analytics.

Créer un compte Google Analytics

Rendez-vous sur le site officiel puis cliquez sur le bouton Commencer gratuitement.

Vous serez alors redirigé sur la page de connexion vous invitant à saisir vos identifiants Google. Comme pour tous les services de la firme, un seul compte unique suffit pour en bénéficier. Une fois connecté, l’assistant de création du compte Google Analytics se lance.

Un peu de vocabulaire avant de poursuivre :

  • Un compte Google Analytics regroupe des propriétés ;
  • Une propriété peut être composée d’une ou plusieurs vues ;
  • Une vue affiche tout ou partie des données d’analyse, elles peuvent donc faire l’objet de filtres ;

Le principal avantage de cette segmentation est d’autoriser des comptes utilisateurs tiers à accéder à tout ou partie des données recueillies. Par exemple, il n’est pas rare que votre prestataire Web demande un accès au compte ou à une propriété en particulier.

La première étape consiste à :

  • Saisir le nom du compte : cet identifiant est à usage interne, il peut s’agir du nom de votre site Web ;
  • Définir les paramètres de partage des données du compte : vous pouvez tout décocher, Google dispose déjà de suffisamment de données comme cela ;

Cliquez ensuite sur Suivant.

La seconde étape s’occupe de créer la propriété :

  1. Indiquez le nom de votre choix ;
  2. Choisissez le bon fuseau horaire ainsi que la devise (utile dans le cas où vous chiffrez vos objectifs de conversion) ;

Cliquez ensuite sur Suivant.

La troisième étape est facultative, vous pouvez laisser décocher et cliquez sur Créer.

Les conditions d’utilisation s’affichent pour validation : choisissez le pays de votre choix comme la France, lisez le pavé interminable, cochez la case de consentement et terminez en cliquant sur J’accepte. Le choix du pays est fondamental d’un point de vue juridique, sauf erreur de ma part.

Nous allons à présent configurer le flux de données que nous souhaitons recueillir au sein de vos propriétés. Une même propriété peut comporter plusieurs flux de données, chacun provenant d’une seule plateforme (application iOS, application Android ou Web). Dans notre cas, il nous faut opter pour Web.

Saisissez l’URL de votre site Web en précisant si celles-ci commence par https:// ou http://.

Si vous ne disposez pas encore d’un site en HTTPS, il vous faut opérer la bascule dès présent. C’est indispensable pour la sécurité, les performances et le SEO.

Indiquez également le nom pour ce flux – par exemple, Toutes les données du site Web et laissez cocher Mesures améliorées sauf si des données personnelles risquent d’être transmises à Google. Il est de votre responsabilité de vous assurer qu’aucune donnée personnelle ne sera recueillie et envoyée. En effet, les mesures améliorées permettent d’analyser automatiquement les interactions et le contenu sur vos sites en plus des pages vues.

L’écran suivant vous fournit alors un ID de mesure qui est un identifiant unique associé à votre flux. Dans l’ancienne version de Google Analytics, cet identifiant était sous la forme UA-XXXXXXXX-X, il prend dorénavant le schéma suivant à savoir G-XXXXXXXXXX.

Félicitations, vous disposez à présent d’un compte Google Analytics opérationnel. La suite des opérations va consister à déployer le script sur votre site WordPress.

Disposer d’un site WordPress

C’est une évidence, il vous faut un site fonctionnant sur WordPress pour aller plus loin dans ce tutoriel. Si vous débutez, je vous renvoie sur notre guide d’installation complet pour WordPress.

Installer Google Analytics via l’extension SEOPress (méthode recommandée)

L’extension SEOPress PRO dispose d’une fonctionnalité pour faciliter l’intégration de Google Analytics avec notamment l’ajout d’un widget dans votre tableau de bord. Vous pourrez ainsi consulter les principales métriques d’un rapide coup d’oeil à chaque connexion au back-office : idéal pour surveiller le trafic sans passer par la plateforme complète.

C’est aussi l’une des rares extensions – sinon la seule, à ne pas avoir accès à vos données et à prendre en charge WooCommerce. Il vous faudra néanmoins créer votre propre application si vous souhaitez récupérer les données dans le tableau de bord. Un moindre mal quand on voit l’usage qui est fait par certains outils concurrents… bien entendu, je vous explique la procédure pas à pas ci-dessous.

Installer SEOPress PRO

SEOPress est disponible gratuitement sur le répertoire officiel des extensions WordPress. Vous pouvez également la télécharger manuellement pour l’installer sur votre site Web. Elle bénéficie d’une note moyenne de 5 étoiles sur 5 avec plus de 100 000 installations actives.

Une fois l’extension active sur votre site, rendez-vous dans l’onglet SEO puis Statistiques et mesures d’audience.

Commencez par cocher la case Activer le suivi Google Analytics puis collez l’identifiant de suivi obtenu lors de la création du flux de données. Depuis la version 4 de Google Analytics, c’est dans le champ intitulé Saisir votre ID de suivi (GA4) que vous devez coller ce dernier. Si vous êtes resté sur l’ancienne version, c’est dans le champ juste au-dessus.

Pour rappel, les identifiants récents démarrent par G- à la différence des anciens qui débutent par UA-.

Vous pouvez ensuite décider d’exclure certains rôles utilisateurs du suivi. C’est d’autant plus pertinent qu’il est en principe inutile de suivre votre propre trafic. Pour ma part, je coche souvent les rôles Administrateur, Éditeur, Auteur et Contributeur car je ne souhaite recueillir de données que pour des utilisateurs non connectés. En revanche, sur un site e-commerce sous WooCommerce, je laisse décocher le rôle Client.

Faites Enregistrer les modifications. À ce stade, votre code de suivi est désormais actif.

Vous pouvez configurer des options avancées que voici :

  • Onglet Suivi : descendez en bas de page et notez la présence de réglages identiques à ceux que vous trouverez sur la propriété Google Analytics. Libre à vous d’activer ou non certaines options, je ne vais pas les passer en revue et vous renvoie à la documentation officielle si nécessaire ;
  • Onglet E-commerce : SEOPress PRO supporte Google Enhanced Ecommerce et permet le suivi des achats, des évènements d’ajout au panier et de retrait du panier ;
  • Onglet Évènements : utile pour assurer le suivi des liens externes, des liens affiliés et des téléchargements. Pensez à spécifier les mots-clés pour le suivi comme ceci go|download en adaptant à votre projet cela va de soi. Si vous oubliez ce paramètre, le suivi ne fonctionnera pas ;
  • Onglet Dimensions personnalisées : vous pouvez définir des segments pour suivre les auteurs, les catégories, les étiquettes, les types de contenus personnalisés ou encore les comptes connectés. Cela revient à calquer l’architecture WordPress sur Google Analytics et ainsi obtenir des données sur ce qui génère de la performance ou non ;
  • Onglet Stats dans le tableau de bord : c’est le fameux widget d’accès rapide aux principales statistiques directement dans votre tableau de bord. Très pratique pour vérifier au quotidien si le trafic est au rendez-vous. Je reviens pas-à-pas dans le chapitre suivant sur la procédure à suivre pour en bénéficier ;
  • Onglet Barre des cookies / RGDP : vous pouvez utiliser SEOPress pour afficher le fameux bandeau cookies et ainsi obtenir le consentement de vos utilisateurs pour le recueil de données. Ce système est compatible Google Analytics, Matomo ou tout autre script injecté via SEOPress depuis l’onglet Suivi. Il n’exclura donc pas les scripts tiers ajoutés par d’autres extensions, il est donc de votre responsabilité de prendre en compte cet aspect pour la mise en conformité RGDP ;
  • Onglet Matomo : hors sujet pour le présent guide mais notez que vous pouvez utiliser SEOPress pour le suivi statistiques via Matomo, un concurrent de Google Analytics ;

Activer le widget GA dans le tableau de bord de WordPress

Cette fonctionnalité premium proposée SEOPress vous permettra d’obtenir ce type de widget :

Un exemple de widget Google Analytics pour WordPress (données fictives)

Elle nécessite une licence pour SEOPress PRO, la version gratuite ne proposant que le suivi classique de Google Analytics. Il vous en coûtera seulement 39 $ pour un nombre illimité de sites – oui vous avez bien lu. Tous nos clients ou presque sont à présents équipés de cette extension premium fabriquée en France pour laquelle nous sommes partenaire exclusif.

Pour bénéficier de ce widget, nous allons devoir créer un projet Google Console (gratuit). Cela va nous permettre de générer notre propre application qui sera autorisée à nous fournir les données issues de Google Analytics. En résumé, vous allez vous donner votre propre autorisation à la différence de solutions concurrentes qui feront cela pour vous mais récolteront au passage la data.

Pour configurer le widget, retournez dans l’onglet SEO puis Stats dans le tableau de bord.

Ouvrez donc Google Console, cliquez sur New project et indiquez un nom pour le projet – par exemple, le nom de votre site Web. Poursuivez en cliquant sur Create. Patientez quelques instants puis basculez sur le projet.

Nous devons maintenant activer les APIS qui seront utiles pour faire fonctionner notre application.

Dans la colonne de gauche, cliquez sur Library puis recherchez et activez les bibliothèques suivantes : Analytics API et Google Analytics Reporting API. Attention à ne pas confondre les différentes bibliothèques disponibles.

Générons à présent les clés qui seront collées dans la configuration de SEOPress. Rendez-vous dans l’onglet Credentials puis faites Create credentials. Optez pour OAuth client ID et choisissez Web application à partir de la liste déroulante. Donnez-lui un nom puis définissez les réglages suivants :

  • Authorized JavaScript origins : indiquez l’URL complète de votre site sous la forme https://www.example.com ;
  • Authorized redirect URIs : copiez / collez ici l’URL de la page de réglages de SEOPress sous la forme https://www.example.com/wp-admin/admin.php?page=seopress-google-analytics ;

Prenez à garder à saisir avec exactitude l’adresse Web de votre site WordPress (avec ou sans www).

Validez en cliquant sur Create, vous obtenez alors les clés Client ID et Secret ID. Collez simplement ces dernières dans les champs correspondants dans SEOPress.

Cliquez enfin sur le bouton Se connecter à Google Analytics puis passez les différents écrans d’autorisation. Vous serez alors renvoyé vers la page de réglages avec une liste déroulante affichant toutes les propriétés auxquelles vous avez accès. Choisissez celle qui correspond à votre site Web et enregistrez les changements.

Rendez-vous dans le tableau de bord WordPress pour afficher les métriques Google Analytics.

Cette procédure a tendance à évoluer régulièrement car les interfaces de Google Console changent fréquemment. Reportez-vous à la documentation technique de SEOPress si nécessaire.

Installer Google Analytics sans extension (méthode manuelle)

Une approche plus classique consiste à récupérer le code fourni par Google et à le copier / coller dans votre thème ou un mu-plugin.

Cette méthode présente néanmoins quelques inconvénients :

  1. Elle nécessite d’intervenir sur le code de votre site et donc d’être à l’aise sur le plan technique : à réserver aux webmasters les plus aguerris ;
  2. Elle comptabilise vos propres visites sans exclure les utilisateurs connectés ou certains rôles (il peut être pertinent de comptabiliser les clients d’un site e-commerce mais pas les gestionnaires de boutique) ;
  3. Elle mélange le contenant (votre thème) à des besoins fonctionnels qui sont l’appanage des extensions dans la logique WordPress ;
  4. En cas de changement de thème, il y a de fortes chances que vous oubliez la présence de cette balise ;

Toutefois, je vous décris la méthode point par point histoire de vous montrer les bases techniques. Cette procédure est en réalité la même pour la plupart des scripts d’analyse à l’instar du pixel Facebook par exemple.

Commencez par récupérer les instructions de balisage auprès de Google. Si vous êtes resté à l’étape de création du flux de données Web, elles vous seront proposés dans la section Instructions de balisage. Dans le cas contraire, retournez sur la plateforme Google Analytics puis sélectionnez la Propriété concernée puis cliquez sur Flux de données. Dans la partie droite, ouvrez le flux nouvellement créé afin d’obtenir la balise à intégrer.

Voici un code d’exemple pour gtag.js :

<!-- Global site tag (gtag.js) - Google Analytics -->
<script async src="https://www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-2KJ4VK33LC"></script>
<script>
  window.dataLayer = window.dataLayer || [];
  function gtag(){dataLayer.push(arguments);}
  gtag('js', new Date());

  gtag('config', 'G-2KJ4VK33LC');
</script>

Bien évidemment, ce code est inopérant et n’est proposé ici qu’à des fins explicatives.

À partir de là, deux façons de procéder :

  1. En ayant recours au fichier functions.php de votre thème ;
  2. En créant un mu-plugin afin de ne pas dépendre du thème en place ;

Ces deux méthodes produiront les mêmes résultats dans le code source.

Cas n°1 – Ajout du script dans le thème via functions.php

À l’aide de votre client FTP favori comme Transmit ou FileZilla, connectez-vous sur votre serveur Web puis ouvrez le répertoire wp-content/themes/nom-du-theme/.

Éditez le fichier functions.php puis collez le code ci-dessous. Prenez soin de modifier l’identifiant unique par le vôtre fourni lors de la création du flux.

function wpc_ga4() { ?>
	<!-- Global site tag (gtag.js) - Google Analytics -->
	<script async src="https://www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-2KJ4VK33LC"></script>
	<script>
	  window.dataLayer = window.dataLayer || [];
	  function gtag(){dataLayer.push(arguments);}
	  gtag('js', new Date());

	  gtag('config', 'G-2KJ4VK33LC');
	</script>
<?php }
add_action('wp_head', 'wpc_ga4');

Les lignes 3 à 10 doivent impérativement être remplacées par la balise fournie par Google Analytics.

Cas n°2 – Ajout du script via un mu-plugin

Vous pouvez reprendre le code proposé plus haut en ajoutant simplement les en-têtes comme ceci :

<?php if (!defined('ABSPATH')) die('Restricted Area');


/*
* Plugin Name: Google Analytics v4
* Description: Adds GA v4 in WordPress website
* Version: 1.0.0
* Author: Aurélien Denis (WP channel)
* Author URI: https://wpchannel.com/
*/


function wpc_ga4() { ?>
	<!-- Global site tag (gtag.js) - Google Analytics -->
	<script async src="https://www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-2KJ4VK33LC"></script>
	<script>
	  window.dataLayer = window.dataLayer || [];
	  function gtag(){dataLayer.push(arguments);}
	  gtag('js', new Date());

	  gtag('config', 'G-2KJ4VK33LC');
	</script>
<?php }
add_action('wp_head', 'wpc_ga4');

Pour finir, déposez le fichier dans le dossier wp-content/mu-plugins/ et nommez-le google-analytics-v4.php par exemple.

Vérifier le fonctionnement du code de suivi

Une fois la balise de suivi en place dans votre code, pensez à vider le cache si vous utilisez une extension comme WP Rocket ou équivalente.

Votre navigateur est votre meilleur allié pour tester le bon fonctionnement de Google Analytics sur votre site :

  • Sur Google Chrome avec Tag Assistant (by Google) : un nouvel icône viendra se loger dans votre barre de navigation, consultez votre site puis cliquez dessus. Là, faites Enable puis rechargez la page. Vérifiez la présence d’éventuelles erreurs en cliquant sur la balise ainsi identifiée ;
  • Sur les autres navigateurs : hélas aucune extension disponible à ce jour mais vous pouvez néanmoins consultez votre site en navigation privée afin d’envoyer du trafic de test sur le flux de donnes. Vérifiez alors dans l’onglet Temps réel de Google Analytics ;

Cette étape est essentielle car il n’est pas rare que des erreurs surviennent suite à une implémentation hasardeuse : il vaut mieux s’en apercevoir dès maintenant !

Quelles alternatives à Google Analytics ?

Nombreux sont les webmasters qui ne souhaitent pas fournir toujours plus de données à Google. Il existe plusieurs alternatives disponibles elles aussi gratuitement dont :

  • Matomo (ex-Piwik) : à la différence de son current, Matomo s’installe directement sur votre serveur dans son offre gratuite et dispose également d’une offre cloud payante. L’entreprise clame haut et fort que 100% des données vous appartiennent, à vérifier dans les faits mais cela semble plutôt respectueux de la vie privée ;
  • WordPress.com via l’extension Jetpack : la plateforme commerciale WordPress.com proposée par Automatic met à disposition son propre module statistiques via l’extension Jetpack. Prenez garde toutefois à restreindre le nombre de modules actifs sous peine d’impacter négativement les performances de votre site ;

En résumé, Google Analytics est un incontournable sur le marché de l’analyse statistiques. Une très grande majorité de sites professionnels réalisés sur WordPress en disposent pour mesurer l’efficacité de leur stratégie marketing.

Par Aurélien Denis

Consultant & Développeur WordPress / WooCommerce. Un site à créer, à maintenir ou à débuguer ? Contactez-moi.

Des tutoriels et des bons plans en exclusivité !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Laisser un commentaire