Activer les fonctionnalités multisites de WordPress 3.0

La version 3.0 de WordPress annonce la fusion entre WordPress MU (multi-utilisateur) et la version standard utilisée par la plupart des blogueurs. Or, si vous avez d’ores et déjà installé la beta 1 de WordPress, vous remarquerez l’absence d’un tel module de gestion multi-blogs. Comment faire pour activer ces fonctionnalités réseaux propres à WordPress 3.0 ?

N.B : ce tutoriel a été mis à jour avec un podcast vidéo HD expliquant pas à pas la procédure pour créer un réseau de sites avec WordPress.

Initialisation de la procédure réseau de WordPress

Officiellement, la manipulation est fort simple. Il suffit d’ajouter la ligne suivante à votre fichier wp-config.php :

define ('WP_ALLOW_MULTISITE', true);

En réalité, la manipulation est loin de s’arrêter là et l »emplacement du bout de code dans le fichier à son importance.

Ajoutez donc la ligne de code ci-dessous puis rendez-vous dans l’administration de WordPress.

Capture d'écran - Modification du wp-config.php
A l’aide du Bloc-notes, ajoutez la ligne de code manquante

Sous le menu Tools, cliquez sur Network pour lancer la procédure d’installation de WordPress MU.

Capture d'écran - Menu Outils, module Network
Remarquez la présence d’un module « Network »

Un premier avertissement vous invite à désactiver vos plugins. Faites-le !

Indiquez à présent un titre pour votre réseau puis une adresse e-mail valide.

Capture d'écran - Installation du module réseau de WordPress
Configuration de base pour votre réseau WordPress

Cliquez ensuite Install.

Installation du réseau WordPress

Un second avertissement vous recommande de sauvegarder vos fichiers wp-config.php et .htaccess (un fichier caché que votre client FTP doit afficher).

Je vous conseille vivement de sauvegarder ces 2 fichiers car il est possible d’obtenir des erreurs… un testeur malheureux vous livre ici son expérience !

  1. Créez ensuite le répertoire blogs.dir dans le dossier /wp-content/ ;
  2. Ajoutez les lignes de code fournies dans la première zone de texte dans le fichier wp-config.php. Toutefois, ne les insérez pas à la fin du fichier sous peine d’obtenir des erreurs comme j’ai pu le constater – ainsi que d’autres utilisateurs sur le forum anglophone de WordPress. Collez le fragment juste après ce paragraphe :
    /** Chemin absolu vers le dossier de WordPress. */
    if ( !defined('ABSPATH') )
     define('ABSPATH', dirname(__FILE__) . '/');

    Attention à ne pas répéter la ligne déjà copiée lors de la toute première étape ;

  3. Si par cas vous n’aviez pas encore créé de clés de sécurité, copiez les 4 lignes indiquées depuis la seconde zone de texte dans l’emplacement adéquat. Pour en savoir plus, consultez le podcast vidéo pour configurer les clés de sécurité secrètes de WordPress ;
  4. Pour finir, copiez / collez la troisième zone de texte dans le fichier .htaccess. Veillez à écraser l’intégralité du contenu présent dans ce fichier. C’est un point capital !
Capture d'écran - Aperçu du code à insérer dans le wp-config.php
Ajoutez ce fragment de code dans le wp-config.php
  1. Une fois que vous aurez procédé à l’ensemble de ces étapes, retournez dans votre tableau d’administration et remarquez l’apparition d’un nouveau menu de gestion intitulé Super Admin. Vous y retrouverez la plupart des fonctionnalités déjà présentes sous WordPress MU 2.9 ;

Spécificités de WordPress 3.1

Depuis la version 3.1 de WordPress, le menu Super Admin a disparu. Les 2 espaces de gestion administratives sont désormais séparées. Pour accéder à celle du réseau, cliquez donc sur le lien Admin du réseau positionné en haut à droite de votre écran.

La totalité des options s’appliqueront donc à votre réseau et vous n’aurez plus besoin de savoir si vous gérez le site ou le réseau. Une nouveauté sympathique de cette version 3.1.

Cette procédure reste compliquée pour l’instant car rappelons qu’il s’agit d’une version beta de WordPress 3.0. Gageons que la version finale simplifiera ce processus !

Crédits photo : Alesa Dam