Interview de Wolforg, professionnel et contributeur WordPress

Didier Demory alias Wolforg, artisan du Web en Lozère, nous fait part de son expérience professionnelle sur la plateforme WordPress. Récit d’une aventure personnelle dans cet entrevue.Salut Didier, dis-nous qui tu es en quelques mots ?

Bonjour et merci à toi d’avoir pensé à débuter cette série d’entrevues avec des spécialistes WordPress par un humble Web-Artisan lozérien.

J’ai la quarantaine, je bosse dans l’informatique en général et le Web en particulier depuis une dizaine d’années et j’ai décidé de me lancer à mon compte il y a trois ans en créant l’EURL Wolforg spécialisée dans les CMS, les logiciels libres et les réseaux sociaux.

Pour l’instant le bilan est plutôt positif et l’aventure est exaltante.

On te connait mieux sous le pseudo de Wolforg, quelle est donc l’origine de ce choix et sa signification ?

Le loup est mon animal totem depuis que j’ai 15 ans, car à la différence du requin il ne tue que pour se nourrir et fait partie intégrante de l’équilibre alimentaire. Quand j’ai décidé de créer ma structure, Wolforg (l’organisation du loup) s’est imposé immédiatement car dans une meute chaque membre à sa place et son rôle à jouer mais tout peut-être remis en question d’une année sur l’autre dans l’intérêt de la meute.

Tu as fondé ton entreprise Wolforg (EURL) en lien direct avec WordPress. Pour quelles raisons ?

Au départ je proposais 3 CMS : Spip, Joomla et WordPress – plus d’infos ici. Rapidement la simplicité de la partie admin ainsi que la puissance de WordPress ont fait que mes clients l’ont plébiscité ; depuis deux ans je me suis spécialisé sur cet outil et j’en découvre toutes les semaines une nouvelle facette.

As-tu rencontré des limites dans WordPress qui font que tu as du refusé certains projets ?

Pour l’instant non, à part peut-être le multilinguisme natif comme cela se fait sous Spip. Que cela soit pour un blog, un site-vitrine, un journal collaboratif, une boutique en ligne, une plateforme de blogs ou un réseau social j’ai toujours trouvé chaussure à mon pied dans les extensions WordPress, mais si d’aventure WordPress ne convenait pas à un projet précis, il existe d’autres CMS tels que Drupal qui conviendraient.

Tu es présent sur les réseaux sociaux en plus de disposer de ton site Internet professionnel. Est-ce que ces nouveaux moyens de communication ont un impact favorable pour obtenir des nouveaux clients ?

Clairement , j’ai été contacté en début d’année par un groupe de musique désirant passer sous WordPress et qui m’a trouvé via Twitter, plus récemment une entreprise parisienne en création m’a contacté pour un gros projet et m’a trouvé via FaceBook. Les réseaux sociaux sont une excellente « caisse de résonance » pour la visibilité sur le Web, ils permettent de donner le l’écho aux sites.

Le fait d’utiliser WordPress, un CMS réputé simple d’utilisation pour la rédaction de contenus, est-il un plus pour tes clients ?

Tout à fait, comme je le disais plus haut ce sont mes clients qui m’ont fait me spécialiser sur ce CMS car la simplicité de l’interface rédactionnelle leur convient parfaitement. Pour ma part la puissance de ce CMS fait que je me régale avec et le dynamisme de sa communauté et une qualité supplémentaire non négligeable.

En plus de ton activité professionnelle, tu contribues à la communauté WordPress. De quelle manière ?

Il m’a toujours semblé évident en tant que professionnel qui vit du logiciel libre de rendre la monnaie de sa pièce à ce style de logiciels. Concernant WordPress en particulier j’ai commencé par être très actif sur le forum de support francophone puis à chaque fois que je traduisais en français un thème ou une extension pour un de mes clients je faisais parvenir par mail cette traduction à son créateur pour qu’il l’intègre à ses prochaines versions.

Récemment, j’ai lancé Wp Trads qui centralise ces traductions, ce site à son petit succès avec à peu près 1000 visites/jour.

En début d’année j’ai collaboré avec l’équipe WordPress Francophone à l’élaboration d’une vitrine des meilleurs sites francophones sous WordPress et, depuis le dernier WordCamp de mai, je suis officiellement membre du staff francophone.

Je te remercie tout particulièrement d’avoir débuté avec brio cette première entrevue qui sera suivie de 4 autres interviews, tous aussi passionnants les uns que les autres. Abonnez-vous pour ne pas les manquer !

13 commentaires

    1. Wolforg

      S@lut Vincent, concernant le multilinguisme de WordPress ma remarque concernait le fait qu’il n’y ai pas de système de ce genre en ntaif sous ce CMS mais il existe bien évidemment des extensions pour pallier à cela:
      – Global Translator pour traduire les publications automatiquement (avec les limites de ce genre de système)
      WPML pour les traductions manuelles.
      Après c’est le client final qui décide de son mode de traduction préféré (automatique ou manuel)

      1. Vincent

        Merci pour WPML, la dernière fois j’ai utilisé Worpress Mµ avec un site différent par langue…

        Très efficace au niveau front office (chaque nationalité à son site de qualité identique à la langue « maternelle » sans résidus) mais niveau backoffice c’était cauchemardesque

Laisser un commentaire