DareBoost, un outil efficace pour optimiser votre site WordPress

Optimiser son site Web sous WordPress, le rendre toujours plus performant, booster son référencement, améliorer l’accessibilité ou configurer au mieux votre serveur sont autant de sujets qui vous passionnent ? J’ai testé DareBoost qui combine des critères qualitatifs et quantitatifs dans le but de vous délivrer une note sur 100 pour une URL donnée. Je vous invite à le découvrir en ma compagnie au travers de cet article.

N.B : avant toute chose, je tiens à préciser que j’écris ce billet en toute liberté sans avoir perçu une quelconque rémunération de la part du service mentionné.

Présentation générale

DareBoost est un outil en ligne capable de générer un rapport automatisé à partir d’une grille de plus de 100 critères d’analyse. Une offre gratuite vous permet de tester cette solution, les offres payantes démarrent pour leur part à 12 € / mois.

Après de nombreuses heures d’optimisation sur WP Channel, je suis fier d’obtenir la note de 92% !

dareboost-wpchannel-0

Principales fonctionnalités

L’interface de DareBoost est plutôt simple à prendre en main.

dareboost-wpchannel-4

Elle se divise en plusieurs modules :

  • Analyser : le coeur de l’outil ! Collez une URL à tester, définissez quelques réglages d’analyse (ordinateur de bureau / mobile, navigateur cible, ville, résolutions, etc.) et patientez quelques instants ;
  • Comparer : vous cherchez à faire mieux que votre concurrent ? Saisissez son adresse Web en plus de la vôtre et lancez un test de comparaison. Vous pouvez également comparer la version mobile avec la version classique d’un site ou la version avec et sans cache côté client ;
  • Dashboard : en français, il s’agit de votre tableau de bord à partir duquel vous retrouvez notamment vos rapports d’audits sous forme d’historique et vos surveillances de pages. Pratique pour évaluer vos efforts d’améliorations dans le temps ;
  • Monitorings : c’est ici que vous pouvez programmer des surveillances automatiques. Cette fonctionnalité fonctionne sur le principe d’une tâche planifiée qui va analyser des URLs à une heure précise chaque jour. Vous recevrez alors des alertes en cas de mauvaises performances – le seuil étant défini par vos soins. Dans le cadre d’un site e-commerce, il peut être très intéressant d’activer ce type de fonctionnalité notamment sur les pics d’affluence. Quand on sait que chaque fraction de seconde gagnée est source de revenus supplémentaires, on fait attention au moindre détail ;
  • Rapports : consultez simplement les rapports d’analyse et de comparaison effectués via l’interface de DareBoost ;

Tout ce qu’il y a de plus classique donc pour un outil d’analyse de la performance.

dareboost-wpchannel-5

Les points forts

La qualité des conseils techniques

À la différence des autres outils, DareBoost vous fournit des conseils pratiques concrets et efficaces dans leur mise en oeuvre. Les exemples se basent sur le code de la page testée ce qui facilite grandement le débogage. On y retrouve également des conseils propres à WordPress mais également sur la sécurité, la mobilité, le référencement ou encore l’accessibilité.

dareboost-wpchannel-1 dareboost-wpchannel-2

La simplicité d’utilisation

Même une personne dont le profil n’est pas technique pourra aisément comprendre l’intérêt d’auditer son site Internet et d’en assurer le suivi dans le temps. Je pense notamment aux directeurs marketing ou des ventes. L’interface est plutôt simple à prendre en main et la génération de rapports PDF en marque blanche donne une vision résumée facile à transmettre à des tiers.

Les points à améliorer

Difficile à mon sens d’identifier de véritables points faibles chez DareBoost, il faut dire que l’outil remplit parfaitement son rôle. On ne tombe pas dans les travers de l’usine à gaz et c’est quelque chose de fort appréciable. Néanmoins, voici quelques points qui mériteraient des évolutions.

Une interface plus moderne

Concevoir une interface utilisateur dotée d’une bonne expérience utilisateur n’est pas chose aisée. Toutefois, un design plus moderne au regard de ce qui se fait ailleurs serait un plus. De même, on notera la présence de certains termes toujours en anglais sur la version française.

Des avertissements de mise en oeuvre

Dans l’absolu, tous les conseils proposés sont corrects. Dans la réalité, ils peuvent poser d’autres problèmes et donc agir négativement sur votre site. Agissez donc en bonne intelligence : améliorer son site ne consiste pas à suivre à la lettre chaque astuce récupérée à droite ou à gauche sur le Web. Vous devez tenir compte de nombreux paramètres vous concernant : configuration du serveur, réglages de votre WordPress, etc.

Il serait donc intéressant de rajouter quelques notices d’avertissement, ou mieux, de vérifier directement si l’application de telle ou telle technique n’entraîne pas des effets de bord sur une page donnée. Plutôt complexe à mettre en place néanmoins.

Le choix de navigateur ou de mobile trop restreint

Au cours de ma période de tests, je n’ai eu le choix qu’entre Firefox et Google Chrome parmi la liste des navigateurs de tests. Il m’apparait essentiel de pouvoir lancer des tests pour Internet Explorer / Edge, Safari ou encore Opera afin de couvrir la quasi-totalité des situations. Idem pour les périphériques mobiles dont la liste n’embarque même pas un terminal Apple !

dareboost-wpchannel-3

En résumé, DareBoost est devenu au fil du temps l’un des mes outils favori en matière d’analyse de performance et de qualité qui aide véritablement à la prise de décision. A tester gratuitement sans plus tarder !

5 commentaires

  1. benji

    Merci pour l’article,

    Je l’utilise assez souvent pour faire un contrôle avant publication et dans un prêt Audit pour vérifier les bases.
    Pour bien faire, je couple sa aussi avec l’outil gratuit de outiref qui permet de vérifier rapidement les balises title. Il fait un petit graphique avec l’ordre logique des balises, histoire là aussi de voir si on n’a pas une petite erreur au moment du remplissage.

  2. Damien (Dareboost)

    Merci Aurélien pour cet article, ainsi que pour les pistes d’améliorations ! Voici de premiers éléments de réponse, mais aussi quelques questions pour creuser le sujet

    Concernant l’interface : tu as des écrans en particulier qui t’ont déçus ? Pour les termes en anglais, c’est volontaire de notre part pour certains (comme le speed index, ou le start render, qui sont rarement traduits ailleurs, et dont la traduction serait malheureusement assez verbeuse – mais je note que ça mérite un complément).

    Sur la nécessité de compléter nos conseils par des avertissements, nous y veillons tant que possible. Si des manquements apparaissent, ne pas hésiter à utiliser la fonctionnalité de feedback présente sur chaque conseil (sur la gauche) qui nous permettra de procéder aux améliorations nécessaires.

    Enfin sur le choix des navigateurs, nous approche est plutôt l’inverse, puisque nous avons récemment abandonné Firefox. Nos recommandations sont applicables à tous les navigateurs sauf mention contraire, et pour ce qui est de mesurer la performance dans un contexte cross-browser, nous trouvons l’approche du Real User Monitoring plus adaptée (j’avais écrit ici sur les différences entre les 2 approches : http://www.webmarketing-com.com/2016/06/09/48533-google-analytics-temps-de-chargement-benefices-limites-real-user-monitoring)

    Merci encrore !

    1. Aurélien Denis auteur de l’article

      Bonjour Damien, merci du complément d’informations !

      Je ne suis pas déçu par l’interface, je te rassure. C’est juste qu’il me semble possible de simplifier par endroit où il y a beaucoup d’éléments pour éviter de perdre l’utilisateur avec beaucoup de boutons d’appel à l’action par exemple. Petit truc à faire : le logo DareBoost qui n’est pas HDPI.

      Ok je ne manquerais pas de faire un feedback la prochaine fois que cela se présentera.

      Je ne suis pas sûr de bien comprendre le choix unique de Google Chrome en fait. Même en lisant ton lien je reste perdu. Tu nous en dis plus rapidement ?

      1. Damien (Dareboost)

        Merci pour ta réponse.

        En résumé, la promesse de notre outil est d’offrir un référentiel stable pour identifier facilement les progressions comme les régressions. Dans la majorité des cas, les tendances sont les mêmes sur tous les navigateurs.
        Il reste évidemment des différences de support, mais il y a une telle fragmentation entre les navigateurs et les OS que d’utiliser Dareboost pour rentrer dans une approche aussi fine ne nous parait pas adapté. C’est une problématique de coût d’une part, mais aussi de facilité de lecture des données pour l’utilisateur. Le nombre d’acteurs qui investissent pour se pencher sur une logique aussi fine reste aussi assez limité.
        D’autant que Dareboost ne pourra pas garantir à lui seul que le site est bel et bien fonctionnel avec un navigateur donné, ce qui impliquera donc derrière de conduire des tests cross-browser malgré tout.

        Le Real User Monitoring va permettre de collecter des données de performance directement sur les internautes du site, dans toute la complexité du parc utilisateur. Macroscopiquement, c’est ce qui pose des difficultés pour identifier des améliorations ou régressions avec cette approche (pour forcer le trait, si un nouvel Iphone sort, on peut rapidement se retrouver à croire qu’on a optimisé son site…), mais cela permet de segmenter pour s’intéresser à des navigateurs particuliers.

        Enfin, notre choix s’est porté sur Chrome car c’est le navigateur le plus riche sur l’ouverture des données et API en matière de performance, ce qui nous permet une richesse dans nos rapports que nous ne pourrions pas offrir sinon.

        En espérant ce complément plus clair

Laisser un commentaire

Thèmes & Plugins
Premium By WP Channel

WP Alacarte propose des produits et services de qualité
made in France pour la plateforme WordPress.

Tout est prêt pour créer votre site à la carte !

  • Thèmes et extensions premium
  • Facilité d’utilisation garantie
  • Temps de chargement optimisé
  • Personnalisation avancée
Découvrir

Rejoignez la communauté WordPress !

Faites partie de l’aventure en devenant membre d’une association WordPress. Conférences, ateliers, BarCamp, WordCamp… Venez
partager votre passion pour WordPress !

Aurélien DENIS,
président des associations WordPress Francophone et WPMX