Ajouter un plugin via l’administration de WordPress

Screencast décrivant la procédure d’installation automatisé d’un plugin WordPress à l’aide de l’interface d’administration. Aucune intervention via un client FTP n’est requise dans ce cas de figure. Pour gagner du temps, gardez à portée de clic vos identifiants de connexion au serveur FTP.

Dans ce tutoriel, nous verrons comment ajouter, modifier et supprimer vos plugins de votre blog WordPress.

Définitions

Commençons par rappeler brièvement ce que sont les plugins.

En informatique, un plugin est un programme qui interagit avec un logiciel principal, appelé programme hôte, pour lui apporter de nouvelles fonctionnalités. En clair, l’ajout de plugin dans votre blog consiste à rajouter de nouvelles fonctions qui ne sont pas proposées à l’origine. Là encore, il faut choisir par rapport à ses besoins car nombreux sont ceux qui ne présentent aucun intérêt particulier. Les plugins WordPress les plus utilisés sont, par exemple, un antispam, un taggeur (permet l’ajout de tags à vos articles), etc.

Ajout de plugins

Passons désormais à l’ajout de plugins dans votre blog WordPress.

Tout d’abord, il va falloir commencer par télécharger ceux qui vous intéressent. La manière la plus simple consiste à utiliser le répertoire officiel de WordPress.

Une fois que vous aurez téléchargé les différents plugins, utilisez FileZilla ou tout autre client FTP pour les transférer sur votre serveur Web à l’adresse : /wp-content/plugins/

Attention à ne pas envoyer l’archive ZIP mais bien le dossier que vous aurez auparavant extrait à l’emplacement de votre choix sur votre ordinateur.

Désormais, vos plugins sont accessibles via l’interface web de WordPress sous le menu Extensions. Pour les activer, c’est très simple, il vous suffit de cliquer sur le plugin correspondant puis de cliquer sur le bouton Activer.

Modifications éventuelles

WordPress est pourvu des outils nécessaires à la modification de l’intégralité du contenu de votre blog.

En ce qui concerne les plugins, le principe est le même. Pour cela, cliquer sur Plugins puis sur Éditeur de plugin.

Inutile de dire que toute modification éventuelle s’adresse à des utilisateurs avertis ayant des connaissances en matière de code. Une manipulation hasardeuse peut, en effet, entraîner des dégâts considérables…

Suppression

A l’aide de FileZilla (encore lui, je sais), supprimez les dossiers correspondants aux plugins que vous voulez supprimer aux emplacements indiqués plus haut. Ceci fait, actualisez l’interface WordPress (inutile de se déconnecter puis de se reconnecter) et le ménage est fait !

Pour faire le plein de plugins gratuits et payants de qualité, consultez notre rubrique de plugins WordPress et partagez vos découvertes !

Crédits photo : teddy-rised

10 commentaires

  1. Mickaël

    Est ce que je peux envoyer mon archive .zip de mon plugin directement via l’interface WordPress tout comme les thème ?
    Sinon c’est bien sympa tout ça ! Ca évite à avoir à aller sur le serveur ; on n’a besoin d’y accéder seulement pour envoyer ses fichier de départ pour l’installation du blog et après on fait tout de son interface !

  2. Aurélien Denis

    @Bingo : à une époque on disait, une image vaut mieux qu’un long discours. De nos jours, on peut dire une vidéo – soit des milliers d’images à la suite, valent des centaines de fois mieux qu’un long article.

    @Mickaël : aussi bien pour les thèmes que pour les plugins, il est possible d’envoyer un ZIP via l’onglet Envoyer.

    En effet, c’est bien plus pratique ! Notamment pour gérer les mises à jour qui sont légions.

  3. See Mee

    Moins de 30 secondes pour installer un plugin, mais avant cela (et parfois après) des jours ou des nuits entières pour : réfléchir à ce dont on a besoin, le rechercher, aller fouiner dans la bibliothèque du site WP (en anglais, bien entendu), lire sur les blogs les informations et problèmes rencontrés par les uns et les autres, vérifier la compatibilité avec sa version de WP, l’installer (30′ donc), vérifier la compatibilité avec les autres plugins déjà en place, le paramétrer, en installer un autre, le tester aussi, les comparer, vérifier leur intégration sur le blog d’essai ou en local, se décider, le ré-installer sur le blog définitif…

    Souvent rien de vraiment compliqué, mais une chose est sûre : l’installation est bien ce qu’il y a de de plus rapide !

  4. chantalucerne

    Bon d’abord, merci pour ta visite sur mon blog (que j’ai pris pour une pub!)mais maintenant je te dis merci pour tes explications en images, je viens de régler un problème (idiot) grâce à ton article.
    à bientôt et bonne continuation ;o))

    1. Aurélien Denis auteur de l’article

      Désolé pour le caractère publicitaire… ma formation marketing y est sans doute pour quelque chose !

      Pour la petite histoire, c’est un commentaire sur mon autre site Protuts.net qui m’a fait découvrir ton blog.

      Bonne journée !

Laisser un commentaire